Stratégie nationale contre le cancer «Chaque chiffre est utilisé»

Depuis sa création en 1976, le registre suisse du cancer de l’enfant s’est avéré un outil très précieux. Cela étant, l’entrée en vigueur de la loi sur l’enregistrement des maladies oncologiques en 2020 va entraîner un certain nombre de changements.

Les deux co-directrices, Claudia Kühni et Verena Pfeiffer, évoquent leur engagement, leurs attentes et leurs préoccupations concernant la restructuration prévue par la loi.

Newsletter de la Stratégie nationale contre le cancer

Interview avec Claudia Kühni et Verena Pfeiffer

Liebe ehemalige Patientin, lieber ehemaliger Patient, liebe Survivorin, lieber Survivor

Leider hat sich in unserem Anschreiben bei der E-Mail-Kontaktadresse ein Fehler eingeschlichen. Die korrekte Mailadresse der Fachstelle ist zuzana.tomasikova[at]kinderkrebs-schweiz.ch. Zuzana steht euch auch telefonisch gerne zur Verfügung, unter der Nummer 061 270 44 10.

Wir wünschen Euch eine besinnliche Adventszeit und einen guten Rutsch ins 2019!

Cancer chez l’enfant: mieux le recenser, percer ses secrets et le traiter

Depuis plus de 40 ans, le Registre Suisse du Cancer de l’Enfant (RSCE) à l’Université de Berne répertorie des données sur les enfants et les adolescents atteints de cancers en Suisse. Un Registre Fédéral du Cancer de l’Enfant, qui améliorera la documentation, le diagnostic et le traitement des cancers chez les enfants et les adolescents, va par ailleurs être mis en place pour le compte de la Confédération. Jusqu’à présent, il n’existait aucune obligation nationale de déclarer les nouveaux cancers au RSCE. Cette situation est en train de changer avec l’entrée en vigueur de la nouvelle Loi sur l’enregistrement des cas de cancer, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2020. La loi prévoit la tenue d’un registre du cancer des enfants par le gouvernement fédéral. Le registre suisse des cancers de l’enfant de l’ISPM s’est porté candidat à cette tâche fédérale en collaboration avec la SPOG et lui a été confié par la Confédération.

Cliquez ici pour le communiqué de presse.